· 

Les ponts de la transition

 

Un déménagement, une reprise d’activité salariée, accompagnée de son lot de rebondissements quotidien. Ma vie a changé en l’espace de 2 semaines seulement, où tout s’est enchaîné.

 

Moi qui n’aime pas franchement la routine, me voilà servie !

 

Bien que ces changements soient signes d’évolution, et que je me sente capable de mener à biens mes nouvelles missions, j’ai pourtant l’impression, quelque part, d’avoir fait machine arrière, en retrouvant des choses que je ne désirais plus.

 

Et si finalement il s’agissait d’une succession de transitions ? Une transition en menant à une autre, puis à une autre et ainsi de suite… Une succession de ponts et de passerelles plus ou moins stables, plus ou moins longues…

Moi qui cherchais la stabilité, tout en ayant de la diversité, une liberté sans la précarité, de la stimulation à juste dose… Je me rends compte de mes nombreux paradoxes avec lesquels je dois jongler.

 

J’ai pourtant trouvé ma mission de vie (ou plutôt MES missionS de vie car je reste persuadée que nous n’en n’avons pas forcément une seule et unique), mais la vraie question, désormais, est COMMENT ?

Comment est-ce que je veux exercer ces missions ? De quelle manière y arriver, pour être en adéquation avec mon Être, ma personnalité, mes valeurs, mon éthique… ? Tout en m’apportant un équilibre financier pour me permettre de vivre et de développer de nouveaux projets.

De quoi est fait ce pont ? Est-il suffisamment solide ? stable ? De quelle taille et de quelle hauteur est-il ? Le risque de chute est-il important, ou bien au contraire, je m’y vois rester à contempler le paysage ?

 

Ces interrogations, je vous les partage, car certainement, vous vous les posez aussi, vous vous les êtes posées ou allez vous les poser.

Et vous ? Sur quel pont de votre vie êtes-vous ?

 

Je vous raconterai lors d’une prochaine newsletter l’histoire d’un accompagnement qui m’a particulièrement touchée et qui a su remettre en question ma posture en me posant cette fameuse question du « Comment ».

 

 

Au plaisir de vous lire.