· 

Liberté, confinés...

Quelle(s) liberté(s) avez-vous prise(s) depuis le confinement ?

 

 

Lors de ma précédente Newsletter je vous avais parlé des rencontres et retrouvailles que nous pouvions faire en cette période de confinement. Et bien en échangeant avec ma famille, des amis, des connaissances et professionnels, je me suis rendue compte à quel point le confinement pouvait être aussi synonyme de liberté.

Je m’explique. Nous vivons chacun cette période de manière différente, en fonction de notre tempérament, de notre environnement, de notre équilibre de vie entre la vie professionnelle et la vie personnelle… Mais j’ai remarqué que si certains peuvent se sentir enfermés ou bien redoublent d’efforts en télétravail, grand nombre de personnes vivent ce moment comme un renouveau. Un renouveau vers une vie qu’ils avaient peut-être rêvée auparavant, vers un mode de vie ou un travail qui correspond mieux à leurs valeurs…

En échangeant avec vous, hommes et femmes de tous les âges, de toutes situations familiales et professionnelles, certains se sentent soulagés de ne pas avoir leur supérieur sur leur dos, ou de ne pas voir certains collègues qu’ils ne supportent pas. Ils se rendent compte des avantages de ce travail à distance, qui a pu être adapté pour de nombreux postes. C’est finalement confortable de travailler de chez soi (lorsque les conditions nous le permettent). Si cette distance suffit à certains, d’autres se rendent compte que finalement le métier qu’ils exercent ou bien l’entreprise dans laquelle ils travaillent ne correspond pas à leurs valeurs et sont alors en quête d’un travail ou d’une structure avec laquelle ils se sentiront plus alignés. (Je vais certainement pouvoir constater une hausse d’accompagnements en bilan de compétences après le confinement.).

Le rythme est bousculé pour beaucoup ; on se lève plus tard et se couche plus tard, ce qui s’explique par l’absence de trajet pour aller travailler. Fini les bouchons, les aller-retours à l’école et aux activités, la fatigue due à la conduite. Plusieurs m’ont dit « Quel bonheur d’être confiné avec ma famille. Je profite enfin de mes enfants et de ma femme que je voyais peu à cause des déplacements. ». Se retrouver en famille : voilà ce qui manquait finalement à de nombreux parents et enfants, car pris dans le tourbillon de la vie, ils se croisaient, et chacun était préoccupé par leurs soucis personnels et se rendent compte aujourd’hui qu’ils sont passés à côté de bons moments de vie et souhaitent aujourd’hui se rattraper, profiter du moment présent.

Parents ou pas, nous prenons plus de libertés à faire des activités que nous n’avions pas imaginées ou que nous avions mises de côté : cuisine, dessin, peinture, lecture, écriture, yoga, méditation, chant, bricolage, jardinage, etc. Certains en profitent pour terminer les travaux en cours (rénovation, décoration, fabrication, etc.), tandis que d’autres sont à l’introspection et à la rêverie. C’est l’occasion de faire preuve de créativité, et parfois de se découvrir de nouvelles passions, qui peuvent éventuellement se transformer en véritable vocation.

Nous réalisons à quel point le temps est si précieux et à quel point nous ne prenions peut-être pas assez de temps pour nous. Il nous est imposé par le confinement.

 

Alors je vous invite à vous poser ces questions :

Ø  Est-ce que je m’épanouie pleinement dans mon travail ?

 

Ø  Est-ce que mon rythme de vie me satisfait ?

 

Ø  Est-ce que j’ai l’impression d’être à ma place ou bien ai-je le sentiment de devoir quitter cette situation qui m’est inconfortable ?

 

Ø  Si non, à quoi ressemblerait la vie idéale pour que je me sente bien ? Que faudrait-il que je change ?

 

Je vous invite à me faire parvenir votre avis, vos réponses sur votre situation.